C.R.A.D.C. : B.P. 6- 62601 BERCK-SUR-MER
Cahiers du Musée
Tome III
Volume cousu, dos carré, couverture 300 g en
quadrichromie, pelliculée. Format 21 x 25, couché
classique 150 g, 135 pages, 124 illustrations dont 30
quadrichromies.

ÉPUISÉ
Louis MONTAIGU
(1905 - 1988)
Georges DILLY

L'oeuvre de Louis Montaigu est, au-delà de tout autre considération, un vibrant chant d'amour pour la Côte
d'Opale. Sa sensibilité se satisfait autant du jeu des transparences lumineuses du bord de mer que du
mariage contrasté de la terre et de la végétation qui déroule ses ocres et ses verts au détour des chemins
de campagne. "Comme un arbre qui a surgi dans le paysage", le peintre vit avec son sujet le rythme des
saisons. Les horizons nuancés de rose et de mauve fusionnent avec un ciel qui le fascine et envahit parfois
l'essentiel du tableau. De la Picardie, il affectionne les maisons blanchies à la chaux, en tire un intimisme
rassurant, suggère la présence de l'homme plus qu'il ne la montre.

Dernier des "Peintres Berckois", Louis Montaigu promène son chevalet dans le sillage de ses
prédécesseurs. De la Baie d'Authie aux quais d'Étaples ou du Crotoy, les pêcheurs sont
accoutumés à sa silhouette familière. Il est le témoin chaleureux des derniers temps de la marine
de Berck, l'ultime portraitiste de ses matelots.

Ceux qui l'ont connu savent que Louis Montaigu vivait sa peinture comme un acte de foi, le
témoignage perpétuel de sa fidélité à une vieille histoire d'amour Si certains paysages ont changé,
le message, lui, n'a pas pris une ride.
Retour à la page " Publications "
Retour à la page d'accueil
Dernière modification de cette page : 07/11/02